Le TAC, un petit train pas comme les autres
  • image
    Le Train de l’Andorge en Cévennes
  • image
    Le TAC effectue l'aller-retour Sainte-Cécile-d'Andorge et Saint-Julien-des-Points, un total de 2,6 kilomètres.
  • image
    Marie, Véronique, Babeth, Magali et Maé sont en vacances dans la région.
 
Le TAC, un petit train pas comme les autres
Le Train de l’Andorge en Cévennes propose un voyage entre Sainte-Cécile-d’Andorge et Saint-Julien-des-Points. En voiture !
 

Ce mercredi 2 août comme tous les jours de la saison estivale, le TAC effectue ses trois trajets de 2,6 km. Inauguré à l’été 2009, cet autre petit train touristique de l’Agglo effectue l’aller-retour entre Sainte-Cécile-d’Andorge et Saint-Julien-des-Points, en Lozère. L’association Le Train de l’Andorge en Cévennes, créée à loccasion, compte soixante-dix bénévoles, dont une vingtaine actifs sur le site. Parmi ces adhérents, certains se prêtent volontiers à la conduite. Chantal Privat, conductrice en herbe et aussi bénévole de l’association depuis sa création, assure le trajet : « L’association cherchait des conducteurs, je me suis présentée. Puis, j’ai été formée. C’est donc ma première année de participation » se réjouit Chantal.

Un voyage à 5 km/h

Passage à niveaux, viaduc, tunnel, klaxon, les règles de circulation sont similaires à celle d’un train du réseau ferré national français. À 5 km/h, le TAC effectue environ 2,6 km aller-retour. Une halte en gare de Saint-Julien-des-Points de quelques minutes est proposée aux voyageurs, qui, entre rafraichissements et petites gourmandises, apprécient la fraîcheur verdoyante du paysage.

Tous les bénévoles sont animés par la même passion pour le train, qu’il soit en miniature, en maquette ou en grandeur nature. André Pialat, ancien cheminot de La Grand-Combe et trésorier de l’association depuis 2004, est très actif dans l’association. « À travers le TAC, c’est un peu comme si je poursuivais mon métier », confie-t-il.

Viaduc de l’Andorge et tunnel de Bramefont

André Fanuchi dit “Dédé”, autre pilier de l’aventure du TAC, gère l’entretien de la voie et tout l’équipement du train. Il est également conducteur du petit engin. « Ce que je préfère, c’est la proximité avec les personnes à bord, précise Dédé. Nous faisons pas mal de connaissances. Nous avons entre trente et cinquante personnes par jour ». Proximité également avec le paysage qui s’offre aux voyageurs. En effet, la ligne dispose d’ouvrages d’art tels que le viaduc de l’Andorge de 126 mètres de long, suivi du tunnel de Bramefont de 82 mètres de long.

La convivialité en première classe

Le TAC vous garantit un moment de convivialité de première classe pour toute la famille. « Nous passons dans des petits coins sympas, c’est vraiment très agréable et le tarif est très abordable » s’enthousiasment Evelyne et Bernard, originaires de Thoiras, venus accompagnés de leurs petits-enfants Lola et Liam. Un wagon plus loin, Marie, Véronique, Babeth, Magali et Maé apprécient le paysage, plaisir des yeux assuré. Originaires de la région lyonnaise pour les unes et de la région parisienne pour les autres, elles sont venues en villégiature en Lozère.

Infos pratiques

  • Départ et arrivée en gare de Sainte-Cécile-d’Andorge
  • Jusqu’au 31 août, tous les jours sauf le samedi à 15h, 16h et 17h.
  • Tarifs : 4 €, 2 € pour les moins de 12 ans, tarifs groupes, familles et scolaires.
  • tél. 06 11 35 71 93 – 06 81 19 62 35
  • www.tacletrain.com
 
vendredi 18 août 2017
 
 
 
A lire aussi...
Cévennes Tourisme : les visites à suivre cette semaine
Les trésors du patrimoine avec Cévennes Tourisme
Au Préhistorama, des ateliers pour les enfants tous les mardis
L’Office de Tourisme poursuit ses visites et ses dégustations en septembre
Derniers jours pour une balade en petit train touristique
Le TAC, un petit train pas comme les autres
Bel Air : participez à la dernière distillation de lavande le 10 août