Un bolide oublié reprend la piste du Pôle Mécanique grâce au lycée de La Salle
  • image
    Les lycéens Vincent, Jérémy et Kévin, aux côtés de Christian Chambon, adjoint au maire d’Alès délégué à l’enseignement.
  • image
    Les premiers tours de roue ont eu lieu le 16 juin sur le circuit vitesse du Pôle Mécanique d’Alès.
  • image
    Les premiers tours de roue ont eu lieu le 16 juin sur le circuit vitesse du Pôle Mécanique d’Alès.
 
Un bolide oublié reprend la piste du Pôle Mécanique grâce au lycée de La Salle
Pour dynamiser sa filière “mécanique”, le lycée La Salle d’Alès a proposé à ses élèves de se pencher sur une Formule France du Pôle Mécanique qui a fini par retrouver l’air de la piste.
 

Les quatre élèves du lycée La Salle et leurs trois professeurs étaient aussi fiers qu’inquiets au moment de présenter le véhicule qui, après deux années de travail et d’efforts, retrouvait vie sur la piste vitesse du Pôle Mécanique Alès-Cévennes.
La vieille Formule France a connu un sacré lifting : reconditionnée de “pied en cap”, celle qui se languissait 24 mois auparavant au fond d’un garage du Pôle, cannibalisée par ci, dégradée par là, a connu une nouvelle jeunesse.

Un partenariat soutenu par l’Agglo

C’est le lycée La Salle qui a pris l’initiative pour ses élèves de Terminale Mécanique et BTS AVA (après vente auto) de contacter les dirigeants des pistes du Vallon de Fontanes pour leur soumettre le projet. C’est ainsi qu’est né ce partenariat, soutenu par Alès Agglomération, qui voyait dans ce projet un moyen direct de promouvoir l’aspect pédagogique du Pôle Mécanique : « Nous avons un outil formidable, modulable et disponible toute l’année » plaide Christian Chambon, adjoint au maire d’Alès, délégué à l’enseignement, présent lors des premiers tours de roue de la voiture. Pour l’élu, il ne fait aucun doute que « ce chemin ouvert en direction de la formation doit être amplifié. On peut imaginer créer, dans le futur, une résidence universitaire qui tournerait autour des sports mécaniques par exemple ».

Avec le pilote Fabrice Morel comme parrain

Après Vincent Beltoise, parrain de la promotion des BTS de cette année à La Salle, c’était au tour de Fabrice Morel, ancien pilote officiel Peugeot et directeur de l’école de pilotage PPAC située au Pôle Mécanique, de faire rugir le moteur Suzuki de 180 cv que les élèves, encadrés par leurs professeurs, avaient entièrement vérifié.
Mais auparavant, nombreuses ont été les heures de travail au chevet de “la bête” pour « refaire les trains roulants, reconditionner le poste de pilotage, l’équiper de sièges homologués, mais aussi reprendre la carrosserie » disaient Vincent, Jérémy et Kévin, pas peu fiers du résultat.
Après quelques essais d’embrayage, Fabrice Morel lançait les rugissements du moteur. « Ils ont fait un excellent travail, très soigné. Bien sûr, il reste quelques détails à régler, mais dans l’ensemble c’est du bon boulot. Et s’ils me demandent d’autres avis, je reviendrai avec plaisir » ajoutait le champion de rallye.

Une voiture pour des baptêmes de piste

Car la nouvelle carrière de la voiture est loin d’être achevée. Il faudra finir la mise au point pour restituer l’auto au Pôle Mécanique qui l’utilisera pour des baptêmes de pistes ou des démonstrations diverses. Ainsi, les élèves et leurs professeurs de La Salle reviendront encore souvent au Vallon de Fontanes. Ce que confirmait d’ailleurs Loïc Barcarolo, l’un des professeurs : « D’autres élèves viendront prendre le relais dans les prochains mois. Ce projet a permis de motiver les élèves friands de sports mécaniques » disait l’enseignant. D’ailleurs, les trois jeunes, présents lors du roulage de l’auto, partiront l’an prochain poursuivre leurs études de sport mécanique sur le prestigieux circuit du Mans.

 
mardi 20 juin 2017
 
 
 
A lire aussi...
Rentrée scolaire 2017 : C’est l’heure de la réinscription
Un bolide oublié reprend la piste du Pôle Mécanique grâce au lycée de La Salle
Rentrée scolaire 2017 : le retour aux 4 jours est confirmé
380 apprentis formés au CFA d’Alès
Le 4e Forum des métiers a séduit les collégiens
Rêves/Parties aux collèges : lancement réussi à Anduze
379 nouveaux élèves-ingénieurs ont intégré l’EMA