Écoles : retour à la semaine de 4 jours dans l’Agglo
  • image
    106 écoles de l’Agglo repassent à la semaine de 4 jours dès le 4 septembre.
  • image
    106 écoles de l’Agglo repassent à la semaine de 4 jours dès le 4 septembre.
  • image
    106 écoles de l’Agglo repassent à la semaine de 4 jours dès le 4 septembre.
 
Écoles : retour à la semaine de 4 jours dans l’Agglo
À l’exception d’Anduze, toutes les communes ont choisi de revenir à l’ancien rythme scolaire laissant aux écoliers le mercredi de libre.
 

Très vite, les petits Alésiens ont su que la semaine des quatre jours leur serait promise dès la rentrée de septembre. Une décision prise sans attendre par Max Roustan, le maire, dès que le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, avait donné son feu vert (1). Depuis, les 71 autres communes d’Alès Agglomération ont emboîté le pas de la ville-centre. À Saint-Privat-des-Vieux, Saint-Martin-de-Valgalgues, Génolhac, Saint-Julien-les-Rosiers, etc., les enfants retrouvent leur mercredi de libre en ce mois de septembre.

Les conseils d’écoles consultés

La démarche s’est engagée au sein des conseils municipaux avec, souvent, l’aval demandé aux conseils d’écoles ou aux parents d’élèves. C’est la trajectoire choisie notamment par Ghyslain Chassary : « La mesure instaurant l’école quatre jours et demi par semaine n’avait pas été suffisamment bien préparée en amont » estime le maire de Rousson, qui s’est appuyé sur l’avis très clair du conseil d’école pour envoyer la demande de dérogation à l’Éducation nationale.
À Saint-Privat-des-Vieux, la concertation a été engagée fin mai avec les directeurs des groupes scolaires, les associations et représentants de parents d’élèves, ainsi que le personnel. À une très large majorité (près de 88 %), ils se sont prononcés pour un retour à la semaine de quatre jours, tout en permettant aux familles qui le souhaitent d’amener leurs enfants au centre de loisirs des Blacous toute la journée du mercredi.
Au Martinet, la municipalité a elle aussi fait la demande de dérogation auprès de l’Inspection d’académie, mais celle-ci est pour le moment refusée. À suivre.

Sauf Anduze…

Alès, Saint-Julien-les-Rosiers, Saint-Privat-des-Vieux : trois exemples qui illustrent le mouvement qui s’est engagé à la fin du printemps dans 72 communes de l’Agglo pour retrouver un rythme scolaire à quatre jours d’enseignement par semaine. Seule Anduze n’a pas décidé d’y revenir. L’ancien enseignant et maire, Bonifacio Iglesias, explique : « J’ai pris cette décision en prenant tout d’abord en compte l’intérêt des enfants. Le retour à la semaine de quatre jours est une catastrophe nationale » estime même le maire d’Anduze, tout en concédant qu’au sein de sa commune l’avis est parfois partagé. « Il y a les parents du primaire qui sont d’accord et ceux de maternelle qui eux sont contre… Et parfois ce sont aussi les mêmes parents » sourit Bonifacio Iglesias. Quoi qu’il en soit, l’édile tient-il à rassurer : « En ce qui concerne les activités culturelles ou sportives du mercredi après-midi, nous nous sommes organisés en fonction des rythmes scolaires et il n’y a jamais eu autant d’adhérents dans les associations. »


Les écoliers ont classe le lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 (sauf dispositions différentes).

1 - Décret ministériel paru le 27 juin 2017.

 
mardi 22 août 2017
 
 
 
A lire aussi...
Un bolide oublié reprend la piste du Pôle Mécanique grâce au lycée de La Salle
380 apprentis formés au CFA d’Alès
Treize collégiens s’initient à l’aéronautique
Rentrée : quoi de neuf dans les 24 écoles d’Alès ?
379 nouveaux élèves-ingénieurs ont intégré l’EMA
Rêves/Parties aux collèges : lancement réussi à Anduze
Une rentrée en douceur dans les écoles d’Alès