Chauffage : attention au monoxyde de carbone
Chauffage : attention au monoxyde de carbone
Par ces temps de grand froid, il faut bien vérifier le fonctionnement des appareils à combustion afin d’éviter tout risque d’intoxication.
 

L’arrivée de la période de froid, incite souvent à solliciter davantage les équipements de chauffage. Il ne faut donc pas baisser la garde en se prémunissant notamment contre les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

C’est pourquoi les autorités sanitaires invitent les usagers mais aussi les responsables de lieux accueillant du public, à prendre les précautions indispensables. Inodore, incolore, le monoxyde de carbone est d’autant plus dangereux qu’il est indétectable sans un appareil spécialisé. Il résulte d’une combustion mal réglée et s’avère encore plus dangereux combiné à une ventilation insuffisante des locaux. Son action est rapide et parfois mortelle. Lors de la période de chauffe 2016-2017 cinq épisodes d’intoxication ont été signalés dans le Gard. Ils ont touché 17 personnes. 14 ont dû être hospitalisées dont certaines dans un état très grave.

Des principes de précaution indispensables

Ces intoxications accidentelles peuvent être évitées en respectant quelques principes. La Préfecture du Gard et l’Agence Régionale de Santé en rappellent les grandes lignes. Il faut aérer son logement au moins dix minutes par jour et procéder régulièrement à l’entretien et à la vérification de sa chaudière. Il faut aussi utiliser les barbecues ou braseros en extérieur et enfin il est indispensable d’observer à la lettre le mode d’emploi des appareils de chauffage ou de cuisson.

En ce qui concerne les lieux recevant le public et notamment les lieux de culte, il est rappelé les consignes élémentaires de prévention.

Les lieux publics aussi

Les consignes élémentaires de prévention consistent bien sûr à entretenir les appareils de chauffage et vérifier le bon fonctionnement des aérations. Mais il faut aussi insister sur le fait que les chauffages de type panneaux radiants à combustible gazeux ne doivent fonctionner qu’en période d’occupation des locaux. Le pré-chauffage de la salle est interdit sauf pour les appareils électriques et appareils à combustion raccordés à un conduit de fumée où là, le pré-chauffage est permis.

Les autorités invitent aussi à équiper une des personnes présentes sur les lieux de la manifestation, d’un détecteur portable de monoxyde de carbone.

En cas de suspicion d’intoxication due à un appareil à combustion, il faut faire évacuer immédiatement les locaux et appeler le 112 (numéro d’urgence européen), le 18 (sapeurs-pompiers) ou le 15 (Samu).

 
jeudi 21 décembre 2017
 
 
 
A lire aussi...
Chauffage : attention au monoxyde de carbone
Alès lutte pour le logement décent