États généraux : un avenir dessiné en commun
  • image
    Près de 500 personnes ont assisté à la présentation des résultats et des premières actions des États généraux du cœur de ville d’Alès, le 29 mars, à l’Espace Alès-Cazot.
  • image
    Max Roustan (à g.), maire d’Alès, a annoncé 45 mesures fortes pour rendre le centre-ville plus attractif.
  • image
    Les partenaires (UCIA, CCI, Logis Cévenols, association Partageons la route en Cévennes, association des étaliers de l’Abbaye) étaient sur la scène pour réagir en direct aux mesures annoncées.
 
États généraux : un avenir dessiné en commun
Six mois de travail participatif et intensif ont débouché, mercredi 29 mars, sur une réunion publique présentant les premières séries d’actions mises en place par la Ville d’Alès pour rendre le centre-ville plus attractif et en faire le véritable cœur battant du territoire. 45 annonces ont été faites devant près de 500 habitants et commerçants à l’Espace Alès-Cazot.
 

Du 21 septembre 2016 au 29 mars 2017, les premiers États généraux du cœur de ville d’Alès ont cumulé quelque 15 000 heures de travail des citoyens du territoire, ainsi que des élus, cadres et agents de la Ville d’Alès et d’Alès Agglomération. Un chantier d’une ampleur impressionnante, marqué notamment par 12 ateliers de réflexion et une grande enquête téléphonique pour consulter l’ensemble de la population, qui s’est achevé ce 29 mars par la réunion publique de présentation des résultats et des premières actions.

La réunion publique du 29 mars en vidéo

45 actions fortes

Max Roustan, maire d’Alès, qui s’était mis en retrait au lendemain du lancement du processus pour laisser phosphorer 676 habitants et commerçants, a donc repris la main ce mercredi 29 mars. Il a fait 45 annonces fortes : des actions et projets concrets, dont un bon nombre se réaliseront ou débuteront dès cette année, autour de la modernisation des équipements, de la rénovation de l’habitat, de la dynamisation des commerces, du renforcement des animations, de la mobilité et de la qualité des espaces publics.

Parmi les actions qui ont été largement applaudies par le public présent, citons l’heure de stationnement gratuite qui sera instaurée en 2018 pour le stationnement de surface dans l’hyper-centre. « Cela ne pourra se faire qu’avec l’installation de nouveaux “parcmètres intelligents”, a précisé Max Roustan. En attendant, dès le mois d’avril, nous offrons la première heure de stationnement dans les parkings souterrains (2 150 places, ndlr) ». Dans quelques semaines, la première heure de stationnement en surface passera également de 1 € à 50 centimes.
L’installation de panneaux indicateurs pour mieux signaler les parkings et actualisant le nombre de places restantes (après la Feria), la rénovation des Halles de l’Abbaye (étude lancée en 2017), l’agrandissement de la médiathèque Alphonse Daudet (2,5 M€ investis) ou la rénovation de l’Espace André-Chamson, ont également été salués.
Max Roustan a aussi annoncé la création d’espaces partagés donnant la priorité aux piétons et l’expérimentation de la piétonisation de certaines rues (à partir de juin), la mise en circulation d’une troisième navette gratuite pour sillonner le cœur de ville (dès septembre) et le déploiement de 10 bornes Wi-Fi en cœur de ville.
Côté animations, l’annonce de la réouverture du théâtre de Verdure au Bosquet et la reconduction, chaque année, de la Semaine cévenole ont fait l’unanimité.


12 M€ pour les premières actions de 2017

Le Conseil municipal d’Alès votera le 3 avril le programme d’actions. Grâce à sa gestion saine, la Ville d’Alès pourra y consacrer un budget de 30 M€ sur trois ans, dont 12 M€ pour lancer les premières mesures dès 2017.
C’est donc parti pour trois ans d’actions à court, moyen et long termes qui vont changer le visage et l’usage du centre-ville d’Alès.

Découvrez les actions mises en place de 2017 à 2020

L'avis de Max Roustan
« Le nouveau cœur de ville sera votre œuvre »

« Le cœur de ville d’Alès doit être le cœur battant de notre territoire, le cœur puissant d’Alès Agglomération et de tout notre bassin de vie. Il doit être un lieu dynamique et vivant, un lieu de services, de commerces, d’habitat, d’animations, de loisirs et de rencontres. C’est pourquoi j’ai lancé, en juillet 2016, les Etats généraux du cœur de ville. Mon idée était d’associer tous les habitants du territoire qui le souhaitaient à une réflexion sur le devenir de ce cœur de ville, de puiser chez chacun les idées qui permettront de le rendre plus attractif. L’opération a duré six mois, rassemblé des centaines de participants, nécessité 15 000 heures de travail cumulées. À aucun moment, je ne suis intervenu, laissant les ateliers travailler dans la plus totale liberté. Aujourd’hui, les résultats de ce processus inédit de démocratie participative sont là… et ils sont très intéressants. Dès demain, nous allons commencer à mettre en œuvre les premières actions. Dès demain, le cœur de ville d’Alès va changer et ce sera votre œuvre. Je vous en remercie infiniment. »

Revivez en intégralité la soirée de présentation des résultats et premières actions

Les grands chiffres

12 ateliers de réflexion organisés en 4 thématiques :

Une ville en mouvement (se déplacer, accéder, stationner), un espace public de qualité (aménagement, environnement, infrastructures), une ville à vivre (habitat, santé, sécurité, social), et un cœur attractif (commerces, animations, culture, sport)

  • 676 participants aux ateliers
  • 40 heures de réunion
  • 567 pages de réflexions issues des ateliers

5 ateliers avec les lycéens d’Alès

  • 550 lycéens participants
  • 10 heures de réunion
  • 140 propositions
  • 372 réponses à l’enquête étudiants

3 enquêtes diagnostic/orientations/actions mises en ligne

  • 2154 réponses

1 grande enquête téléphonique sur l’Agglo

  • 22 179 foyers joints
  • 4 450 réponses au questionnaire
  • 710 messages vocaux laissés sur le répondeur

Les grandes dates

  • 13 juillet 2016 : Max Roustan, maire d’Alès et président d’Alès Agglomération, annonce la tenue d’Etats généraux du cœur de ville
  • 21 septembre 2016 : lancement officiel des Etats généraux au Cratère devant 1 200 personnes
  • Du 27 octobre 2016 au 1er mars 2017 : 12 ateliers de réflexion organisés avec près de 700 habitants volontaires.
  • Du 9 au 16 mars 2017 : grande enquête téléphonique auprès de 52 000 foyers d’Alès Agglomération pour valider les principales actions.
  • 29 mars 2017 : présentation publique des résultats
  • 3 avril 2017 : vote des 1res actions en conseil municipal
 
jeudi 11 mai 2017
 
 
 
A lire aussi...
États généraux du cœur de ville : action !
États généraux du cœur de ville : la Ville d’Alès offre 1h de stationnement dans les parkings de structure - Action n°7
La Ville d’Alès aménage les rives du Gardon - Action n°28
États généraux : Les abords du temple d’Alès en travaux - Action n°26
États généraux du cœur de ville : Un nouveau parking square Sauvage - Action n°22
Deux nouveaux lieux de spectacle en cœur de ville - Action n°13
Nouveau : les samedis piétons sont animés - Action n°19