Les passes à anguilles sont opérationnelles
  • image
    La passe au niveau de la Prairie est un long couloir de béton permettant aux anguilles de passer le barrage.
  • image
    Jeudi 7 septembre, l’AFB a donc effectué aux côtés de l’entrepreneur et de Vincent Ravel, la réception administrative des ouvrages.
  • image
    L’ouvrage est composé d’une pente légère équipée de plots que les anguilles remontent en rampant.
 
Les passes à anguilles sont opérationnelles
Le 7 septembre, l’Agence Française pour la Biodiversité est venue vérifier l’état du chantier des passes à anguilles, avant sa validation définitive par la préfecture.
 

Quatre passages, réservés aux anguilles, ont été aménagés le long du Gardon, sur la commune d’Alès, afin de permettre aux anguilles de remonter le courant lors de leur migration.
« La commune d’Alès déploie depuis 2009, une politique de protection des espèces avec l’appui, notamment, de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) » explique Vincent Ravel, responsable du service hydraulique d'Alès Agglomération, maître d’ouvrage. Depuis le pont Neuf, vous pouvez observer un long tunnel en pente douce muni d’un tapis. « L’ouvrage est composé d’une pente légère équipée de plots. Une fine lame d’eau coule dans la passe et permet aux anguilles de remonter la rivière en rampant » précise Vincent Ravel.

Un chantier de plusieurs mois

Un chantier de plusieurs mois bientôt validé par la préfecture. « Le chantier a débuté en septembre 2016 pour une semaine. Il y a eu une longue pose hivernale, puis nous avons réalisé les trois autres ouvrages entre mars et août de cette année » rappelle Nicolas Nègre de l’entreprise Marron BTP.
Les ouvrages se situent sous la passerelle des Prés-Rasclaux, au niveau de la fontaine du pont Vieux, au passage du pont Neuf et face à la grande surface Cora.

Jeudi 7 septembre, l’AFB a donc effectué aux côtés de l’entrepreneur et de Vincent Ravel, la réception administrative des ouvrages.

Mais au fait, connaissez-vous l’anguille ?

140 millions d’années d’histoire

L’anguille est un poisson migrateur amphihalin, c’est-à-dire qu’il appartient aux espèces qui sont dans l'obligation de se déplacer entre les eaux douces et la mer afin de réaliser complètement leur cycle biologique. La lamproie, l’esturgeon ou l’alose se reproduisent en rivière puis grossissent en mer.

Seules les anguilles font exactement le contraire. Elles parcourent entre 5 000 et 10 000 km pour donner naissance à des larves de 7 mm en mer des Sargasses depuis 140 millions d’années (ceci dit, une étude de Science Advances a démontré que les anguilles européennes ne dépassaient pas les Açores).

Les larves quittent l’océan en suivant les courants pour revenir sur nos côtes transformées, au cours de leur voyage, en civelles. Ces dernières entrent alors dans les rivières, remontent le courant et passent quelques années dans ces eaux douces avant d’effectuer la deuxième grande migration de leur vie. Le retour en mer, la dévalaison, amène les anguilles adultes dans les grandes profondeurs de l’océan puis dans la mer des Sargasses où elles meurent après s’être reproduites. Le cycle biologique de l’anguille se termine et recommence pour les nouvelles larves.

Afin de permettre aux jeunes anguilles, rentrant au pays, de remonter les rivières et passer en toute sécurité les différents ouvrages modernes qu’elles trouvent sur leur chemin, des passes à poissons sont installées sur les cours d'eau. Tous les passages difficiles sur le Gardon sont munis de passes à poissons. Vous en trouverez, par exemple, sous le pont de Ners, à Remoulins, Comps, Beaucaire, ...

Plus d'infos

 
lundi 11 septembre 2017
 
 
 
A lire aussi...
Ordures ménagères : changement de tournée dans 18 communes
Quatre-vingts experts en karstologie et sédimentologie réunis à Alès
Sécheresse : 21 communes de l’Agglo en “catastrophe naturelle”
Une sécheresse automnale exceptionnelle
Sécheresse, état d’alerte de niveau 2 maintenu jusqu’au 30 novembre
Sécheresse : l’usage de l’eau encore restreint jusqu’au 15 novembre
Label “4 Fleurs” : le jury est venu inspecter la ville d’Alès